Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
29 mai 2012 2 29 /05 /mai /2012 07:40

...en Trailand

Voilà c’est fait, j’ai participé aux « Gendarmes et aux voleurs de temps » à Ambazac.
C’était une première, depuis le temps que tout le monde me disait de passer au vert et de laisser le bleu (de la ligne) de côté, j’avais envie de tenter l’expérience.

LE_DEPART.jpg

Retour sur ce passé récent !

J-1

Arrivé au village pour le retrait du dossard, je retrouvais quelques connaissances et rencontrais Didier Pommey, coureur chevronné auteur du livre « Courir le Monde ! ». Une ambiance festive sur Ambazac, animé par le duo Chauchau et Jean-Pierre. Je profitais de ce passage sur les stands pour équiper mes chaussures d’ Xtenex, le lacet autobloquant qui permet une fois installé, de ne plus jamais avoir à toucher à ses lacets.
Après un petit tour sur le village, nous avons assisté  à la présentation du plateau élite avant de retourner sur Limoges finir la soirée.

XTENEX.jpg
Mise en place du lacet Xtenex, par Monsieur Lenoir himself !
 

Plateau

Présentation des élites !

Pommey.jpg

Didier Pommey - auteur de courir le monde (le livre ;-)

Jour J

Habitué de l’asphalte, les terrains de terre, d’herbe et de pierre n’avaient rien de familier pour moi. Je suis parti en totale découverte. Sans quête particulière d’un chrono, je n’étais donc pas réellement un voleur de temps, mais plutôt le novice du jour.
Malgré tout j’avais la petite boule au ventre, vous savez celle qui était là avant de faire votre premier Marathon, l’inquiétude du néophyte.

Ma préparation spécifique était quasi nulle (bouh, ce n’est pas bien, ! oui oui, je sais)Je n’avais testé mes chaussures de Trail et mon sac d’hydratation que 3 fois avant le Jour J. Mais j’avais très envie de découvrir cette course nature et de participer à ce grand nom du Trail.

gendarmes-et-voleurs-du-temps.jpg

 

 

 

 klein.jpg

Patricia Laubertie - 1ère et Laurence Klein - 1ère VF1 sans oublier Mélanie Egalon, Bravo Mesdames !
Félicitations à Julien Moreau, Benoit Holzerny et Samir Baala pour leur podium

 

Un départ magnifique à vivre au moins une fois. Imaginez un départ en ligne avec 3 gendarmes à cheval qui ouvrent la voie, cependant nous étions mal placés avec mon ami Cédric (erreur de jeunes Trailers). Alors forcément lors du premier rétrécissement, nous nous sommes retrouvés coincés derrière.

gendarmes-et-voleurs-de-tps

Gendarmes-et-voleurs-du-temps-2012.jpg

Merci Cécile pour tes photos !

La nature est superbe, mais n’étant pas sûr du tout de mon attaque au sol, je passais le plus clair de mon temps à regarder où je posais le pied. Dès que le terrain se faisait plus régulier, la foulée plus à l’aise, je retrouvais alors un rythme naturel et pouvais alors remonter un peu le peloton. Dans les côtes difficiles, nous marchions quelques fois par nécessité, parfois dans l’impossibilité de doubler. Sur le plat (relatif), tout allait bien. Mais dans  les descentes, j’étais doublé de tous les côtés, un grand moment de solitude où l’on découvre finalement que c’est très technique de dévaler une pente, et n’est pas Cabri qui veut. Heureusement, le terrain était sec, à part 3 ou 4 passages boueux.  L’ambiance était bonne et au fur et à mesure des kilomètres,  je me sentais plus à l’aise et pouvais apprécier un peu plus le paysage. Enfin arriva le moment des 42 marches, avant de finir en beauté sur le tapis rouge applaudit de tous les cotés par les spectateurs.

vincent-dogna-cedric.jpg

Complices depuis 32 ans !

Je pense que dans ma mémoire de coureur s’ajoutera, à ma palette de création, cet amalgame de couleurs et de matières.


J+1

Les jambes sont lourdes, mais la satisfaction est grande.

 

Poursuivez la ligne bleue sur : www.ArtandRun.com

Partager cet article

Repost 0
Published by vincent dogna
commenter cet article

commentaires

Marissa 06/08/2015 14:44

Un bon laçage est un pied bien serré mais pas trop, et maintenu de manière homogène sur tout le dessus du pied. Un serrage fort en bas du pied peut créer des fourmillements ce qui n'est pas bon signe puisque les vaisseaux sanguins et nerveux sont écrasés, et vous êtes entrain de vous faire un garrot.

Présentation

  • : Le blog de Vincent Dogna
  • Le blog de Vincent Dogna
  • : “C’est dans la ligne bleue des marathons qu’il puise son inspiration .../... son regard artistique est différent parce qu’il est celui d’un passionné de la course sur route, d’un homme qui a pris des dizaines de dossards et couru des milliers de kilomètres. Vincent Dogna a du souffle en toile de fond et un pinceau pour figer sa mémoire…” P. Lepidi
  • Contact